Sélectionner une page

Dans la seule journée du 5 mars dernier, deux agressions de surveillants pénitentiaires ont eu lieu :

– La première à Condé sur sarthe, oeuvre d’un détenu radicalisé
– la seconde à Château-Thierry par Abdallah Boumezaar, qui en 2012 avait tué deux femmes gendarmes et avait pour cela été condamné à la perpétuité avec 30 ans incompressibles.Le détenu est passé à l’acte avec une arme blanche artisanale fabriquée avec des lames de rasoir et a égorgé un surveillant ( qui fort heureusement a survécu).

cette odieuse agression met en lumière à elle seule une fois encore les multiples scandales de notre système judiciaire et carcéral.
Un mouvement de contestation – ce n’est pas le premier- s’est élevé au sein du personnel pénitentiaire, gravement menacé dans sa sécurité et dont les conditions de travail , de rémunération sont indignes.

Si la sécurité des surveillants pénitentiaires n’est pas assurée, c’est pour des raisons idéologiques : le détenu est considéré comme quelqu’un qu’il ne faut ni brimer ni traumatiser. Cette situation est particulièrement scandaleuse à l’heure où des djihadistes ,individus singulièrement dangereux, sont répartis un peu partout dans les prisons sans que le personnel en soit formé ou informé.

Chaque jour ils sont en première ligne et risquent leur vie , le nombre et la gravité des agressions ne cessant d’augmenter, alors qu’aucune véritable reconnaissance ne leur est accordée.
Le personnel féminin n’est pas épargné :pour les seuls deux premiers mois de 2019, 102 agressions de surveillantes ont été répertoriées en 64 jours.

La colère des surveillants pénitentiaires n’est pas éteinte. Après les « annonces » de la Ministre jeudi dernier, les surveillants ont décidé de refuser en bloc les propositions et de (re)partir en grève illimitée.

Le Rassemblement National invite à soutenir le personnel pénitentiaire dans ses justes revendications, en particulier celui des établissement axonais: Laon et Château-Thierry.

 

Soutien au personnel pénitentiaire

  

**votre signature**

4 signatures

Partager avec vos amis: